Vous êtes ici

Festival de l'imaginaire

Scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain et à leurs formes d’expression les moins connues ou les plus rares

Réalisé avec l’appui de partenaires nationaux et internationaux, le Festival de l’Imaginaire offre une scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain, dans l’envie de partager avec le public l’étonnante richesse des formes d’expression de l'humanité. Une rare occasion de découvrir grands maîtres de la tradition et jeunes artistes dans les domaines de la musique, de la danse et des performances rituelles.

Rencontres et ateliers autour de la programmation permettent de s’adresser à tous les publics. Colloques, tables rondes et conférences interrogent nos repères et élargissent notre vision du monde.

> Découvrez la programmation du 22e Festival de l'Imaginaire

> Consultez la revue de presse de la 21e édition

 

 Retour en images sur le 21e Festival de l'Imaginaire 

 Consultez, ci-dessous, la programmation et les archives du Festival jusqu'en 2002. 

Les manifestations sont classées par ordre déchronologique.

• Tunisie
13 et 14 mars 2002

Cheikh Ahmed Jalmam

> chants sacrés

Formes traditionnelles et modernité : cette soirée consacrée à la Tunisie s'inscrit dans la réflexion menée par le sixième Festival de l'imaginaire sur les relations entre tradition et création.


• Russie
12 mars 2002

Valid Dagaev

> un barde tchétchène

Valid Dagaev est l'héritier de ce que l'on appelait en Tchétchénie un illancha, un chanteur spécialisé dans les chants historiques.


• Egypte
Du 9 au 11 mars 2002

Chirine Al Ansari raconte les 1001 nuits

Chirine Al Ansari l'égyptienne porte le nom de princesses nostalgiques. Et pourtant la force qui se dégage de sa parole de conteuse, devient musique, vent de tempête, houle, fracas de rochers se brisant sur les seuils de grottes magiques où les djinns cornus aux yeux de diamant se précipitent pour l'emporter au centre de la terre ou au creux du lit d'un amant royal.


• Algérie
7 et 8 mars 2002

Cheikh Salim Fergani

> Le Mâlûf de Constantine

La musique arabo-andalouse est la musique classique du Maghreb. Le fondateur de ces traditions musicales de l'Espagne musulmane fut Ziryâb (789-857) qui, venu d'Orient, fut non seulement maître de musique mais aussi arbitre des élégances et du bon goût.


• Ethiopie
5 et 6 mars 2002

Choeur Saint Yared

> chants de l'église éthiopienne

Au cours d'une même soirée, la Maison des Cultures du Monde poursuit son exploration des formes traditionnelles et des créations qui s'en inspirent.


Pages