Vous êtes ici

• Argentine

OSVALDO PEREDO

> Tango du Río de la Plata

19 octobre à 20h45
Montreuil, La Marbrerie

Partager

Osvaldo Peredo chant
Tomás Bordalejo guitare

La genèse du tango constitue un champ de recherches toujours débattu en Argentine, mais les aficionados et les spécialistes s’accordent sur deux points. D’abord, le tango est né dans le Río de la Plata, le « fleuve d’argent », zone de pampa où les fleuves Paraná et Uruguay rejoignent l’océan. Ensuite, le tango est une musique et une danse issues de mouvements migratoires, puisqu’il procède en partie, à son origine, des pratiques traditionnelles (candombe, tango, milonga) des populations d’esclaves africains déportés en Amérique latine. Plus tard, le tango s’est fait urbain, « blanc », est venu en Europe, puis reparti en Argentine. La milonga est devenue à la fois un rythme et un bal ; et à Buenos Aires coexistent aujourd’hui autant de styles de tangos que de scènes et d’ambitions artistiques contrastées. Osvaldo Peredo, né en 1930, a connu « l’âge d’or » du tango, dans les années 1940-50, sous le régime de Perón, puis son déclin et sa rénovation (avec Piazolla, notamment), enfin sa renaissance dans les années 1980. Son modèle est celui de Carlos Gardel, le roi du « tango-chanson » et du rubato, qui raconte la ville, ses quartiers, ses nuits et ses douleurs… Osvaldo chante pour raconter son l’histoire et celle de l’Argentine, à travers une dramaturgie vocale et gestuelle émouvante, servie par le jeu élégant et innovant de Tomás Bordalejo.

 

© Elsa Broclain

 

Dans le cadre du 21ème Festival de l'Imaginaire
www.festivaldelimaginaire.com

 

 

En partenariat avec Geomuse

 

 

> En savoir plus et réserver