Vous êtes ici

• Colloque international

Méthodologie(s) de recherche sur les pratiques festives et carnavalesques

du 12 au 14 avril 2019
Maison des Cultures du Monde - CFPCI, Vitré (35)

Partager

colloque

 

Le carnaval est un phénomène festif protéiforme. Les travaux scientifiques qui abordent cet objet d’étude sont issus non seulement des sciences sociales comme l’anthropologie, la sociologie et l’ethnographie mais aussi, d’une manière plus générale, des sciences humaines incluant les sciences de l’art (arts du spectacle, arts plastiques, musicologie), l’histoire, la littérature, la philosophie, les sciences politiques ou même encore le droit et l’économie. Le carnaval semble mettre en relief les multiples facettes de l’humanité et, de ce fait, la pensée en carnavologie apparaît comme éminemment pluridisciplinaire. Les chercheurs/euses se contentent-elles/ils de se restreindre aux méthodologies proposées par leurs propres disciplines ou s’essaient-elles/ils à des combinaisons de protocoles et d’outils de recherche appartenant à différentes disciplines ? Ces associations créent-elles de nouvelles méthodologies ou sont-elles de simples « bricolages » ?

En plus d’être protéiforme, le carnaval est polymorphe et se manifeste sous des latitudes et des temps différents poussant parfois les limites mêmes de sa propre définition. Du carnaval s’articulant autour de Mardi gras au carnavalesque incluant toutes formes de mascarades populaires (Gay pride, supporters de foot, Halloween, zombie walk, fausse manifestation de droite, etc.) en passant par le carnaval importé et exposé (carnaval tropical de Paris), le carnaval oblige-t-il cependant à des méthodes de recherche similaires ? Existe-t-il une approche méthodologique du carnaval en soi dont la pluridisciplinarité serait inhérente et cohérente ?

Vendredi 12 avril (Salle des mariages, Château de Vitré)
Séance 1 : La pluridisciplinarité : une source d’innovation

La combinaison d’outils et de méthodologies de recherche pluridisciplinaires conduit parfois à des assemblages inattendus. La rencontre de ces méthodologies donne-t-elle de nouvelles perspectives à la recherche ? Offre-t-elle de nouveaux paradigmes ? Existe-t-il des problèmes spécifiques à la pluridisciplinarité ? Ou des incompatibilités entre certaines disciplines que les chercheurs/euses en carnavologie rencontrent ? Le croisement des disciplines permet-il de contourner ou d’aller au-delà des limites des méthodologies propres à chaque domaine ? 

14h Accueil des participant-e-s
14h15 Introduction chorale Nathalie Gauthard, Blodwenn Mauffret et Monika Salzbrunn


  • Approches disciplinaires et méthodologiques

14h30 « La main à la pâte » : L’apport des méthodes multi-sensorielles et du field-crossing dans les recherches sur le carnaval et l’événement festif, Monika Salzbrunn, Raphaela von Weichs, Federica Moretti, Université de Lausanne, ERC Artivism
15h Innovations méthodologiques récentes dans le domaine des études sur le carnaval,Aurélie Godet, Université Paris 7 Denis-Diderot
15h30 Le carnaval et la formation : réflexions sur une proposition méthodologique, Laura Bauermann, Mónica de la Fare, Jair Felipe Bonatto Umann, Brésil, Université pontificale catholique du Rio Grande do Sul (PUCRS)
16h La carnavalogie au service de l’ethnomusicologie : utopie ou source d’innovation de la pluridisciplinarité ?Colette Courtois, LIRCES, Université Côte d’Azur


  • Méthodes, transdisciplinarité et études de cas

17h Les apports des études carnavalesques aux études théâtrales : lire la farce renaissante à travers les rituels festifs pan-européens, François Rémond, comédien et docteur en études théâtrales, université Paris III- Sorbonne nouvelle.
17h30 La scène du travestissement de Penthée dans les Bacchantes d'Euripide : image du carnaval, entre genre, théâtre et rituel, Liselotte Deforge, docteure en langue et littérature grecque de l'université de Nantes
18h A la loupe d'une microhistoire diachronique : motifs carnavalesques et méthodes d'anthropologie historique, Anton Serdeczny, Université d’Aix-Marseille

Samedi 13 avril (Salle des mariages, Château de Vitré)
Séance 2 : Carnival studies ou carnavologie : une science à part entière

La carnavologie est-elle une science pluridisciplinaire ou une science à part entière qui nécessiterait l’élaboration d’une définition propre à elle-même incluant une mise en avant de sa propre méthodologie ? D’un point de vue comparatiste, les carnavologues, aussi divers que soient leurs domaines respectifs, se rejoignent-ils/elles sur certaines approches ? Le carnaval, bien que polymorphe, induit-il cependant une méthodologie unifiée ? Existe-t-il une hiérarchie des méthodologies à laquelle chaque carnavologue semble se soumettre ? Cette hiérarchie est-elle nécessaire ou sclérosante ?
 

  • Se questionner sur la carnavalogie

9h15 Accueil des participant-e-s
9h30 Aspects chronobiologiques et éthologiques du carnaval, Jean-Marie Pradier, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, MSHPN.
10h Les pratiques carnavalesques vues par les SIC : une approche communicationnelle du Carnaval de Nice à travers les phénomènes de mise en tourisme et de mise en patrimoine, Anastasia Pestereva-Fetnan, Université Côte d’Azur.
10h30 Une méthodologie de l’imprévu, sur les traces du Festival Homowo d’Afrique de l’Ouest, Aurélien Freitas, Université Paris 3, SeFeA. 
11h30 Paroles, discours, vacarme et silences. Retour sur cinq années de terrains de fêtes carnavalesques, Candice Moise, LIRCES, Université Côte d’Azur.
12h L'analyse juridique des pratiques festives et carnavalesques, Jean-Baptiste Scherrer, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’Université de Fribourg-en-Brisgau.

14h Carnavaliser la recherche : mythe ou réalité ? Laurent-Sébastien Fournier, Université Aix-Marseille.
14h30 Questionner les paradoxes de la posture du chercheur en contexte carnavalesque, Gaëlla Loiseau, Université du Havre.
15h Study of highly festive and carnivalesque political demonstrations or manifestations, Jack Santino, Bowling Green State University, USA.
15h30 Cent cinquante mascarades : les vertus cachées d’une recherche extensive, Giovanni Kezich et Antonella Mott, Museo degli Usi e Costumi della Gente Trentina, Projet international Carnival King of Europe.
 

  • Sources, mémoires et imaginaires

16h Fabriquer le Carnaval : Le carnaval de Nice, ses chars et ses artisans, Sylvie Perrault, CERPCOS.
16h30 Ré enchanter le quartier de Malhourtet par l’imaginaire : le carnaval des mémoires orales, Katia Fersing, UMR Paloc-MNHN (Muséum nationale d'histoire naturelle).
17h Comment restituer les rites des anciens carnavals, XVIe-XVIIIe siècle- Les sources et la méthode, Éric Négrel, CNRS (IHRIM, Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités).
17h30 Les pratiques festives et carnavalesques dans l’histoire de la revue L’Ethnographie (1913-1997), Pierre Philippe-Meden, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, MSHPN.
18h Une nouvelle définition du carnaval ? Blodwenn Mauffret, Université Paris 3, SeFeA.

Dimanche 14 avril
Carnaval !

9h30-11h30 Présentation de la SOFETH par Nathalie Gauthard, Jean-Marie Pradier et Pierre Philippe-Meden / Discussion générale et échanges avec des Carnavalier-ère-s (sous réserve)
14h-18h Défilé carnavalesque organisé par les Gais lurons de Vitré : préparez vos confettis, serpentins et sifflets !

Inscriptions par mail : colloque.carnaval2019@orange.fr

Ce colloque est organisé par la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH), le Laboratoire Interdisciplinaire Récits et Sociétés (LIRCES), la Maison des Cultures du Monde - Centre Français du Patrimoine Culturel Immatériel (MCM-CFPCI), le European Research Council (ERC) et ARTIVISM.

partenaires