Vous êtes ici

Festival de l'imaginaire

Scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain et à leurs formes d’expression les moins connues ou les plus rares

Réalisé avec l’appui de partenaires nationaux et internationaux, le Festival de l’Imaginaire offre une scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain, dans l’envie de partager avec le public l’étonnante richesse des formes d’expression de l'humanité. Une rare occasion de découvrir grands maîtres de la tradition et jeunes artistes dans les domaines de la musique, de la danse et des performances rituelles.

Rencontres et ateliers autour de la programmation permettent de s’adresser à tous les publics. Colloques, tables rondes et conférences interrogent nos repères et élargissent notre vision du monde.

 

Rendez-vous d'automne 


La 24e édition du Festival de l’Imaginaire en tant que telle aura lieu au printemps 2021, dans un nouvel écrin, sous un format inédit. Pour autant, nous maintenons une bonne partie des événements prévus à l’automne – si les conditions le permettent, évidemment, le moment venu. Maîtres des rituels afro-cubains ou des makams ottomans, divas de la musique hindoustanie, masques et marionnettes du Mali, troubadours d’Arménie… Cinq concerts ou spectacles dont trois en tournée, deux colloques internationaux, deux masterclass, une exposition… : nous vous retrouverons pour plus de 25 rendez-vous grâce à une quinzaine de lieux partenaires.

 

La billetterie de ces rendez-vous d'automne ouvrira le 15 septembre - avec des modalités adaptées, nous avons plus que jamais hâte de ces retrouvailles si particulières ! 

 

> En savoir +

 

 Consultez, ci-dessous, la programmation et les archives du Festival jusqu'en 2002. 

Les manifestations sont classées par ordre déchronologique.

• Inde
2 et 3 octobre 2016 à 20h30
Théâtre du Ranelagh (Paris)

PANDIT RAJENDRA PRASANNA

> Maître de la flûte bansuri et du hautbois shehnai

De bambou et de bois, instruments enchanteurs et porte-bonheurs, la flûte bansuri et le hautbois shehnai sont pétris d’une histoire complexe où se rencontrent l’Inde et la Perse, le temple et la cour, les dieux et les hommes, l’amour et la douleur de la séparation. Le parcours et la musique du maître Rajendra Prasanna et de ses ancêtres reflètent la richesse de cette histoire au cours de laquelle la flûte bansuri et la scène de concert se sont imposées face au shehnai et aux espaces sacrés, à travers une musique désormais appelée « classique de l’Inde du Nord ».


• Exposition
Du 5 décembre 2015 au 6 mars 2016
Centre français du patrimoine culturel immatériel

CORPS-DÉCOR

> Comment planter le dé-corps ?

Le corps humain une énigme ! Au cours des millénaires, sous toutes les latitudes, dans toutes les cultures, des tentatives de réponses jaillissent, révélant la multitudes de solutions trouvées, pour remédier au froid, à la chaleur, à la tempête, aux blessures des épines, des animaux et des autres humains et protéger ainsi la peau, vêtement originel.


• Musique et danse traditionnelles de Corée
Du 18 au 20 décembre 2015
Théâtre du Soleil – Cartoucherie

PARIS NANJANG 2015

> Kim Duk-soo, Kim Ri-haé & SamulNori Hanullim Performing Arts Troupe

Le mot samulnori ou jeu des quatre objets désigne deux choses. C’est d’abord un genre musical et traditionnel de Corée qui fait appel à quatre instruments à percussion : le kaenggwari (petit gong), le jing (grand gong), le janggu (tambour en forme de sablier) et le buk (tambour tonneau). C’est aussi le nom de la troupe que dirige Kim Duk-soo lequel a consacré 50 ans de sa vie aux instruments à percussions coréens.


• Corée
Samedi 28 novembre 2015 à 18h
Dimanche 29 novembre 2015 à 17h
Théâtre Claude Lévi-Strauss - Musée du quai Branly

HOMMAGE À CHOI SEUNG-HEE,
L’ISADORA DUNCAN DE L’ORIENT

> Yang Sung-ok et son ensemble

Choi Seung-hee est la première danseuse coréenne à s’être produite à l’étranger. À cette époque en Corée, les danseuses étaient encore considérées comme des courtisanes ou des chamanes. Pourtant, tous ceux qui la virent danser furent tellement émerveillés qu’on la surnomma "la perle de l’Orient" ou encore "l’Isadora Duncan de Corée".


• Soirée d'hommage
Jeudi 26 novembre 2015 à 19h
Maison des Cultures du Monde - Entrée libre

HOMMAGE
À UN HOMME LUMIÈRES

> Le professeur Tran Van Khê

Rendre hommage à la mémoire du Professeur Tran Van Khê est un devoir que la Maison des cultures du monde se doit d’accomplir. Elle le fait par admiration et respect pour cet éminent musicologue qui lui a fait l’honneur de son attention et de sa collaboration…


• Table ronde
Mercredi 25 novembre 2015 de 18h à 21h
Maison des Cultures du Monde - Entrée libre

PATRIMOINE IMMATÉRIEL
ET ETHNOSCÉNOLOGIE :
QUELLES PERSPECTIVES ?

> Douzième Journée du PCI

À l'occasion des 20 ans de l'ethnoscénologie, cette douzième journée du PCI invite les fondateurs de la discipline, des chercheurs spécialistes de ces questions, des acteurs culturels et des praticiens à témoigner de leur pratique et de leur engagement.


Pages